Eure-et-Loir : le combat d'un maire contre la désertification

FRANCE 2

Le maire de Chapelle-Royale (Eure-et-Loir) a décidé de ne pas laisser son village dépérir.

Depuis l'après-guerre, Chapelle-Royale, un village de l'Eure-et-Loir, a perdu un tiers de ses habitants. Un déclin que son maire tente d'enrayer. "Malheureusement nous avons constaté une baisse de la population sur les 10 dernières années. 30 personnes. Des maisons à vendre. Il était temps d'arrêter cette hémorragie", explique le maire LREM Thomas Blonsky. Il a d'abord pensé à remettre en place des services de proximité.

La poste et l'épicerie fusionnées

C'est ainsi qu'une épicerie a été créée, mais elle remplace aussi en partie le bureau de La Poste, qui a fermé dans le village. Les deux services ont été mutualisés pour faciliter la vie des habitants et garder ces activités essentielles. On peut ainsi y déposer de l'argent, retirer un colis ou encore faire un virement. Tout en faisant ses courses en pain et légumes frais. Et les habitants qui pourraient se rendre dans des grandes surfaces moins chères, jouent le jeu. L'épicière-postière est quant à elle payée par la mairie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne