Estrosi : "Soutenir les étudiants plutôt que les clandestins"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Invité ce lundi matin de France Info, le député-maire de Nice a critiqué une éventuelle réforme de l'aide personnalisée au logement pour les étrudiants. Et il appelle l'Etat à s'auto-taxer quand il transfère des compétences aux collectivités locales. 

Alors que le plan d'économies de cinquante milliards prévoit un effort de dix milliards pour les collectivités locales,  Christian Estrosi s'inquiète des répercussions de cette décision pour l'emploi local : "C'est un très mauvais choix, un choix qui va causer des pertes d'emplois et des pertes de soutien aux entreprises de notre pays". 

"Comment l'Etat peut-il dire je vais baisser les dotations mais je vais charger de nouvelles dépenses les collectivités locales" insiste Christian Estrosi. Et il donne l'exemple de la réforme des rythmes scolaires mais aussi de la loi Duflot sur le logement qui va nous "imposer de passer de 20 à 25% de logements sociaux, avec quel argent?". Et le député-maire de Nice de proposer d'inscrire dans la Constitution "que l'Etat s'auto-taxe chaque fois qu'il décidera de transférer une compétence, pour pouvoir transférer en même temps les moyens aux collectivités."

Enfin la réduction annoncée de certaines allocations. Ainsi l'aide personnalisée au logement pourrait être réservée aux étudiants boursiers. "C'est extrêmement choquant " affirme Christian Estrosi qui compare la somme en jeu, 800 millions d'euros, à "ce que dépense le contribuable français pour l'Aide médicale d'Etat aux clandestins . Je demande qu'on supprime l'AME car je préfère qu'on soutienne les étudiants plutôt que les clandestins".

Vous êtes à nouveau en ligne