Zéro reste à charge, meilleure prévention et financement de la dépendance : les trois annonces de Macron sur son projet de protection sociale

Emmanuel Macron à Montpellier (Hérault), le 13 juin 2018.
Emmanuel Macron à Montpellier (Hérault), le 13 juin 2018. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Le chef de l'Etat était à Montpellier, mercredi 13 juin, pour détailler sa politique sociale. Peu d'annonces concrètes, mais des précisions sur le calendrier.

Emmanuel Macron n'a pas annoncé de "tournant" social mais a préféré mettre l'accent sur "l’efficacité" des aides sociales. Emmanuel Macron a prononcé un discours sur la stratégie de sa politique sociale, mercredi 13 juin, à Montpellier (Hérault) au congrès de la Mutualité française.

Le chef de l'Etat n'a pas fait d'annonce fracassante, mais réaffirmé ses objectifs. Il a aussi précisé que le système de protection sociale devait être réformé pour renforcer l'accompagnement vers l'emploi, sans faire peser pour autant les économies sur le dos des plus fragiles.

Objectif 0 reste à charge d'ici 2021

Le remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et audioprothèses est "une conquête sociale essentielle", a déclaré Emmanuel Macron, en assurant qu'il n'y aura "pas de marché de dupes" sur les tarifs des complémentaires santé. Le chef de l'Etat a fixé l'objectif d'un reste à charge à zéro, dans ces trois secteurs, qui entrera progressivement en vigueur d'ici 2021.

Nous devons intervenir plus tôt, plus vite, plus massivement. Nous allons investir pour réduire ce reste à charge à 0.Emmanuel Macron

Entre baisses de prix et hausses des remboursement par la Sécu et les complémentaires santé, la part des dépenses supportée par les assurés est censée diminuer progressivement d'ici cette échéance.

Plus de prévention en matière de santé

Selon le chef de l'Etat, le système de santé actuel est en crise. "Avoir un système qui prévient mieux est tout à la fois préférable sur le plan de la santé collective et de l’efficacité de notre système" a-t-il assuré. Il a ainsi annoncé que trois nouvelles consultations seront mises en place pour renforcer le dépistage des troubles visuels et auditifs de l’enfant. Ces consultations seront effectuées par le médecin traitant ou scolaire.

Emmanuel Macron a aussi regretté un système de santé "avec trop d’actes inutiles ou une surmédicalisation" par rapport à nos voisins européens.

Notre système de santé soigne bien, est efficace (...) mais il prévient mal.Emmanuel Macron

Une loi sur le financement de la dépendance votée avant fin 2019

Emmanuel Macron a annoncé qu'une loi sur le financement de la dépendance serait votée avant la fin d'année 2019 pour "répondre à la nouvelle vulnérabilité sociale" du grand âge. Selon le chef de l'Etat, la réforme des retraites maintiendra un système de répartition "avec solidarité intergénérationnelle".  

Un euro cotisé doit donner le même montant de droits à tous.Emmanuel Macron