VIDEO. "Télé-évangéliste", "bidon", "gourou"... Comment Macron se fait torpiller par ses adversaires

FRANCEINFO

Depuis l'annonce de sa candidature et ses bons sondages, le leader d'En marche ! est la cible de nombreuses critiques venues de tous les bords politiques. Avec un langage parfois fleuri et imagé. Compilation. 

Il est en marche, et sur sa route, les critiques pleuvent. Pour se critiquer Emmanuel Macron, ses adversaires ne manquent pas d'imagination. "Agence de voyages", "bidon", "gourou", les qualificatifs acerbes sont nombreux depuis l'annonce de sa candidature le 16 novembre 2017.

"Une agence de voyages"

La dernière originalité en date est l'œuvre d'Eric Woerth, sur RTL, lundi 19 février. "Macron est dans la séduction, il n'est pas dans la conviction, il est entouré d'énarques, a expliqué l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Son projet varie selon l'énarque qui parle le dernier. C'est un télé-évangéliste." 

Un qualificatif inédit qui a inspiré à franceinfo une compilation des principales attaques dont a été la cible le candidat à l'élection présidentielle. On y retrouve, notamment, Nadine Morano, qui s'amuse avec son slogan "Macron, c'est du bidon", ou encore François Baroin, qui le compare à une agence de voyages découvrant la France au cours de sa campagne.

Vous êtes à nouveau en ligne