VIDEO. Financement de campagne : la course aux dons d'Emmanuel Macron

pièces à conviction

Petit nouveau dans le paysage politique français, Emmanuel Macron, élu le 7 mai, était pourtant un outsider de la présidentielle. Ne bénéficiant d’aucune aide publique, il devait trouver des fonds pour financer sa campagne. "Pièces à conviction" l'a suivi à Londres. Extrait.

Ce jour de février 2017, Emmanuel Macron tient un meeting au Westminster Hall, un bâtiment prestigieux au cœur de Londres. Christian Dargnat, le grand argentier d'En marche !, est présent. Sa mission : trouver les 4 millions d'euros encore nécessaires pour compléter le financement de la campagne présidentielle.

Emmanuel Macron concède qu'il n'est pas seulement venu parler de politique aux Français de Londres. D’après les informations de "Pièces à conviction", une soirée est aussi prévue pour lever des fonds. Yohan Cabaye, footballeur de l'équipe de France, Jean Arthuis, ancien ministre de l'Economie et des Finances (1995-1997), et Christian Dargnat, le trésorier d’En Marche !, font partie des convives.

Ambiance chaleureuse et appel à la générosité

Deux mois après cette soirée, "Pièces à conviction" retrouve l'ancien ministre Jean Arthuis. Il raconte ce qu’Emmanuel Macron n'a pas voulu dire : "Après le meeting, nous nous sommes rendus à l'invitation d'un ami, un sympathisant d’Emmanuel Macron. Il avait réuni à sa résidence personnelle un certain nombre de membres de la communauté française, du monde des affaires et de la culture. L'ambiance était chaleureuse et ça pouvait être aussi l'occasion, pour le trésorier de la campagne, de faire appel à la générosité."

Extrait d'une enquête de "Pièces à conviction" diffusée le 10 mai 2017 à 23h30.

Vous êtes à nouveau en ligne