VIDEO. "Nous souhaitons œuvrer pour la France avec Emmanuel Macron", explique la sénatrice LR Fabienne Keller

Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin, secrétaire nationale Les Républicains et ancienne porte-parole de la campagne d’Alain Juppé appelle sa famille politique à accepter "la main tendue" par Emmanuel Macron.

"Nous sommes bien au centre et à droite et nous souhaitons œuvrer pour la France avec Emmanuel Macron", a déclaré mardi 16 mai sur franceinfo Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin, secrétaire nationale des Républicains et ancienne porte-parole de la campagne d’Alain Juppé. Fabienne Keller fait partie de la vingtaine d'élus LR et UDI qui appellent leurs familles politiques à "répondre à la main tendue" par Emmanuel Macron, après la nomination à Matignon Édouard Philippe, issu de leurs rangs.

"Des éléments qui ressemblent au projet des Républicains"

Emmanuel Macron propose "un projet aux Français dans lequel des éléments importants ressemblent beaucoup au projet des Républicains. C'est pourquoi, il semble assez naturel de réfléchir à un travail avec lui." Fabienne Keller dit avoir rencontré beaucoup d'électeurs de la droite et du centre qui veulent que les deux partis travaillent avec le futur gouvernement.

"Le président de la République, en nommant Edouard Philippe, a mis en œuvre son engagement qui était de gérer la France au centre gauche et au centre droit. C'est une proposition constructive", a-t-elle expliqué. Travaillez avec, "cela veut dire constituer une majorité sur des projets permettant, par exemple, que la réforme du droit du travail puisse être adoptée et qu'enfin on libère la création d'emplois."

"Débattre à l'intérieur des Républicains"

François Baroin, le chef de file des Républicains pour les législatives, n'est pas enchanté par la nomination d'Edouard Philippe. Selon lui, le nouveau Premier ministre "fera campagne pour la défaite" des candidats Les Républicains. "Nous constatons ce choix, nous le regrettons", a réagi la sénatrice du Bas-Rhin.

Après cette déclaration de François Baroin et l'appel des élus à rejoindre Emmanuel Macron, le parti des Républicains menace de se fissurer. "Deux sensibilités sont apparues dès l'entre-deux-tours, a estimé Fabienne Keller. Ce que nous avons décidé c'est de débattre à l'intérieur des Républicains pour essayer de faire avancer notre famille, ses valeurs."

Je note que c'est François Baroin qui parle d'exclusion. En excluant, on organise un peu la séparation, ce n'est pas notre souhait".

à franceinfo

Fabienne Keller, sénatrice LR

"Evidemment Edouard Philippe est très soutenu, notamment par les élus qui ont signé cet appel", a ajouté Fabienne Keller. Pour les élections législatives, "nous soutenons les candidats engagés sous l'étiquette centre et droite".

Vous êtes à nouveau en ligne