VIDEO. Présidentielle : Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron de "complaisance pour le fondamentalisme islamique"

FRANCE 2

Lors du débat de l'entre-deux-tours, Marine Le Pen a remis en cause le soutien apporté par l'Union des organisations islamiques de France à Emmanuel Macron.

"Vous avez une complaisance pour le fondamentalisme islamiste", a lancé Marine Le Pen à son rival, au cours d'un vif échange sur la sécurité et le terrorisme, lors du débat télévisé d'entre-deux-tours, mercredi 3 mai. Elle y a affirmé que l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) avait apporté son soutien à Emmanuel Macron. "Je ne connais pas les dirigeants de l'UOIF, je ne les ai jamais rencontrés et à ma connaissance, le dernier parti politique qui les a fait participer à des colloques c'est le Front national avec M. Aliot", a ensuite répondu Emmanuel Macron.

>> Présidentielle : regardez puis revivez le débat de l'entre-deux-tours Macron-Le Pen sur France 2 et TF1

Marine Le Pen avait, mardi 25 avril, accusé directement le candidat d'En marche ! d'être à la solde de l'UOIF, une fédération musulmane : "Aujourd’hui, nous sommes confrontés à des candidats qui sont entre les mains des communautaristes, notamment des plus dangereux, comme l’UOIF, une organisation dont j’appelle à la dissolution", avait-elle affirmé. 

La fédération avait ensuite démenti ses liens avec le candidat : "Nous avons du respect à l’égard de Monsieur Emmanuel Macron, mais n’avons pas de liens particuliers avec son mouvement."

Vous êtes à nouveau en ligne