VIDEO. #CeQuiEstBrutal : des internautes répondent à la petite phrase d'Emmanuel Macron sur la PMA pour toutes

Voir la vidéo

Selon le "Journal du dimanche", le président de la République a lancé à des parlementaires : "Sur ces sujets intimes (...), il n'est pas question de brutaliser les consciences."

Tout est parti d'une petite phrase, relayée par le Journal du dimanche, le 7 octobre, au sujet de l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes. Selon l'hebdomadaire, Emmanuel Macron a lancé à des parlementaires : "Sur ces sujets intimes (...) il n'est pas question de brutaliser les consciences". Une expression rapidement reprise par des dizaines d'internautes, pour dénoncer la brutalité qu'ils subissent.

"#CeQuiEstBrutal, c'est de se faire insulter de 'salope de gouinasse' par son beau-frère le jour de son 19e anniversaire"a écrit une internaute, comme réponse au chef de l'Etat. "#CeQuiEstBrutal, ce sont ces déclarations qui lâchent du terrain aux extrémistes religieux et aux réacs", a ajouté un autre.


Mais le slogan a aussi été récupéré par La Manif pour tous, pour s'opposer à la PMA. "#CeQuiEstBrutal, c'est de vouloir priver, avant même sa naissance, volontairement par la loi et par l'Etat, un enfant de son père", a tweeté le mouvement. Le Comité consultatif national d'éthique s'est, lui, de nouveau exprimé en faveur de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Vous êtes à nouveau en ligne