Sécurité : comment analyser les nouvelles prises de position d'Emmanuel Macron ?

FRANCE 2

Loi sur la sécurité globale, séparatisme, exigence sur l'intégration de l'islam dans la République, prise de position sur l'espace Schengen… Comment analyser ce nouveau visage du quinquennat ?

Paris, Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Nice (Alpes-Maritimes) depuis ces trois attentats, Emmanuel Macron n'hésite plus à faire le lien entre immigration illégale et terrorisme. "Nous devons intensifier notre lutte contre l'immigration clandestine et les réseaux de trafiquants qui, de plus en plus souvent, sont liés aux réseaux terroristes", a-t-il déclaré le 5 novembre dernier. Immédiatement, les oppositions réagissent : la gauche s'indigne, tandis que la droite et l'extrême-droite font mine d'applaudir.

Emmanuel Macron multiplie les annonces

Jusqu'ici, le président refusait le parallèle entre immigration et terrorisme : un tournant, afin de ne pas laisser le champ libre à la droite, mais surtout pour éviter le procès en inaction. "Il faut absolument pour lui qu'il soit ferme et qu'il coupe court à tout procès en laxisme sur le sujet", estime Chloé Morin, politologue associée à la Fondation Jean Jaurès. Ainsi, Emmanuel Macron multiplie les annonces : doublement des effectifs des forces de l'ordre aux frontières italiennes et espagnoles et appel à réformer les accords de Schengen qui permettent la libre-circulation des personnes à l'intérieur de l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne