Ruralité : les communes se sentent abandonnées

FRANCE 2

Les communes rurales se sentent oubliées après les annonces du président de la République, Emmanuel Macron, jeudi 25 avril.

Mornant (Rhône) est une commune de 6 000 habitants située à 40 minutes de Lyon. Lors du grand débat national, les cahiers de doléances présents à la mairie ont été noircis de demandes. "Le monde rural est beaucoup trop isolé au niveau des transports, de l'éducation, de la culture", lit Renaud Pfeffer, maire LR. La ruralité et le périurbain sont les grands oubliés des annonces d'Emmanuel Macron selon ce dernier, qui s'étonne du peu d'évocation du prix de l'essence. "La question du carburant, c'était l'enjeu numéro 1 au départ du mouvement et de la taxation des carburants. Quand on est en milieu rural, on a très peu de transports en commun", affirme-t-il.

Création d'une maison de services

Problématique de mobilité, de pouvoir d'achat... les services publics sont aussi de plus en plus absents des campagnes. Il existe le projet d'une maison de services par canton et Renaud Pfeffer en a déjà créé une. "Il y en a une ici, ça marche, on accueille tout un tas de services, mais il faut du contenu dans ces maisons", prévient-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne