"Rarement un quinquennat a autant divisé le pays", juge Laurent Joffrin

France 2

Laurent Joffrin, président de l’association "Les Engagés" et auteur d’"Anti-Macron" (Stock), est l’invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 23 septembre.

Laurent Joffrin a publié un livre nommé Anti-Macron (Stock), qui critique le président de la République. "Emmanuel Macron au départ, il dit ‘et de droite et de gauche’, donc il va prendre ce qu’il y a de bien des deux côtés et puis il va faire une synthèse intelligente et va rassembler les gens, mais cela ne s’est pas du tout passé comme ça. Les premières mesures ont favorisé les favorisés, les réformes c’était contre les acquis sociaux et puis il y a eu ces phrases qui montraient une sorte de mépris de classe quand même", explique Laurent Joffrin, président de l’association "Les Engagés", invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 23 septembre. "Rarement un quinquennat a autant divisé le pays", ajoute-t-il.

"À la fin des fins, vous avez un pouvoir des élites qui est largement coupé des gens, qui s’appuie sur ceux qui profitent de la mondialisation, qui sont assez nombreux, donc cela fait un socle électoral", précise Laurent Joffrin. Pour la présidentielle de 2020, le risque c’est, "du point de vue de la gauche, on aura des candidats tout à faits honorables, qui vont faire un score un peu court et au deuxième tour on repart avec le même duel Macron-Le Pen mais cette fois il y a un risque […] que Marine Le Pen l’emporte", indique Laurent Joffrin.

Anne Hidalgo "a beaucoup d’atouts"

"La stratégie de Macron pour le pays, qui est mauvaise à mon avis, c’est d’adapter la France aux réquisitions d’une mondialisation qui est dure, c’est ça sa stratégie […] mais on manque l’essentiel, la question sociale, les inégalités, et on est pas assez efficace sur la question de la transition écologique", précise Laurent Joffrin. Il faut un projet alternatif, proposé par "Les Engagés". "Nous proposons de mettre a parité les salariés et les actionnaires dans les conseils d’administrations, on y est pas du tout", indique Laurent Joffrin.


Comment concilier la concurrence avec EELV ? "L’écologie ne peut pas absorber la gauche parce que ce n’est pas la même manière de voir. L’écologie c’est le rapport avec la nature, la gauche c’est le rapport des hommes entre eux", indique Laurent Joffrin. Qui pour rassembler à gauche, Anne Hidalgo ? "Pourquoi pas, elle a beaucoup d’atouts", conclut l’ancien patron de Libération.

Vous êtes à nouveau en ligne