Ralliement de Jean-Yves Le Drian à Emmanuel Macron : quelles conséquences ?

FRANCE 2

Alors que Jean-Yves Le Drian a annoncé ce jeudi 23 mars son ralliement au mouvement En Marche!, Nathalie Saint-Cricq analyse cette décision.

Après le ralliement de Jean-Yves Le Drian à En Marche!, Nathalie Saint-Cricq analyse que "le ministre de la Défense est respecté, à droite comme à gauche, parce qu'il a une image crédible, essentielle dans une période de terrorisme. Donc il constitue une riposte majeure à ceux qui dénoncent la jeunesse, l'inexpérience voire l'incompétence d'Emmanuel Macron dans ce qu'on appelle les fonctions régaliennes. Bref, c'est une véritable prise de guerre."

Jean-Yves Le Drian "n'est pas le genre à flancher"

Vis-à-vis de Benoit Hamon, Nathalie Saint-Cricq évoque un "coup très dur". "Et ça ne va pas l'aider à remonter dans les sondages, qui le donnent derrière Jean-Luc Mélenchon. Mais tout cela c'est assez cohérent : Jean-Yves Le Drian, il était deloriste, il gouverne la Bretagne avec le centre, donc il n'avait franchement rien à faire derrière Benoît Hamon, il ne supporte par les frondeurs, il a beaucoup beaucoup de mal avec les écolos, alors quand on le connait, quand on connait son caractère, les socialistes peuvent toujours brandir le règlement de la primaire, ce n'est pas le genre à flancher", ajoute la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne