Prime Macron : les petites entreprises pénalisées ?

FRANCE 2

En 2020, la prime Macron devrait profiter à moins de salariés qu'auparavant. Sa mise en place sera plus contraignante et plusieurs patrons font d'ores et déjà savoir leur intention d'y renoncer. Une mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat. Reportage à Strasbourg (Bas-Rhin).

Mauvaise nouvelle pour les salariés d'un salon de coiffure de Strasbourg (Bas-Rhin). Contrairement à l'année dernière, leur patron ne leur versera pas la prime Macron, à hauteur de 150 € l'an passé. Une aide bienvenue, se rappelle le personnel. L'an passé, 408 000 entreprises avaient versé cette prime à 4,8 millions de salariés. Dorénavant, pour l'accorder, les entreprises doivent avoir mis en place un accord d'intéressement, qui donne lieu à un complément de salaire basé sur les bénéfices de l'entreprise. Un dispositif trop contraignant à mettre en place, estiment les petits commerçants.

Une prime à 400 € en moyenne l'année dernière

Face au mécontentement des petites entreprises, le ministre de l'Économie, lundi 16 décembre au matin, promet une simplification de l'accord, selon laquelle "un entrepreneur qui signe pour la première fois un accord d'intéressement (...) pourra le faire sous forme de déclaration unilatérale de l'employeur". Une annonce qui ne convainc pas les représentants des TPE et PME. L'an dernier, avec la prime Macron, les salariés avaient touché 400 € à la fin de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne