Primaire de la gauche : le Parti socialiste divisé

France 2

Benoît Hamon est sorti grand vainqueur de la primaire de la gauche. La soirée a été soigneusement organisée par le Parti socialiste.

La mise en scène n’a trompé personne. La poignée de main est courte, et Manuel Valls comme Benoît Hamon ont le visage figé. L’image est censée symboliser la réconciliation entre les deux gauches, elle raconte en fait tout le contraire. Une heure et demie plus tôt, les partisans de Benoît Hamon savouraient leur nette victoire. L’ex-frondeur est accueilli en rock star. Son premier discours est clair : "Nous voulons nous épanouir au travail, mais également à côté du travail".

"Prendre le recul, me réinventer"

Mais lorsqu’il débute son discours, Manuel Valls n’a pas encore terminé le sien. Hamon s’en excusera plus tard dans la soirée. "Il m’appartient de prendre le recul nécessaire, de réfléchir, d’analyser, de me réinventer", disait alors l’ancien Premier ministre, grand perdant de la soirée. Dans la salle, beaucoup de déçus, dont certains ne souhaitent pas rallier Benoît Hamon. "Il a peut-être gagné, mais pour moi il a trahi, c’est terminé pour moi, je vais voter Macron", témoigne un militant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne