Présidentielle : à Yerres, la ville de Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron arrive largement en tête

Nicolas Dupont-Aignan quitte le bureau de vote de Yerres (Essonne), dimanche 7 avril 2017, lors du second tour de l\'élection présidentielle.
Nicolas Dupont-Aignan quitte le bureau de vote de Yerres (Essonne), dimanche 7 avril 2017, lors du second tour de l'élection présidentielle. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Emmanuel Macron a devancé Marine Le Pen à Yerres, la ville de Nicolas Dupont-Aignan, au second tour de l'élection présidentielle dimanche, malgré le soutien apporté par ce dernier à la candidate FN.

Emmanuel Macron est arrivé très largement en tête à Yerres (Essone) dans la ville de Nicolas Dupont-Aignan, au second tour de l'élection présidentielle dimanche 7 mai. Le candidat du mouvement En Marche ! y réunit 68,47% des suffrages, contre 31,53% pour Marine Le Pen.

>> CARTE. Election présidentielle : découvrez les résultats du second tour dans votre commune

Les Yerrois n'ont pas suivi leur maire

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, qui avait obtenu 4,7% des suffrages au premier tour, avait conclu avec Marine Le Pen un "pacte de gouvernement" et devait devenir son Premier ministre en cas d'élection de la candidate frontiste. Un certain nombre de ses administrés s'était ému de ce choix. "J'ai été élu à 80% des voix à chaque élection municipale, il est normal qu'il n'y ait pas 80% des habitants qui approuvent ma décision", avait expliqué Nicolas Dupont-Aignan vendredi sur franceinfo, au sujet des réactions hostiles des habitants à son alliance avec le FN.

Dupont-Aignan avait dénoncé une "manipulation" dans différents reportages 

Nicolas Dupont-Aignan avait également dénoncé une "manipulation" dans différents reportages diffusés sur Yerres, où l'on donnait plus la parole selon lui aux habitants de Yerres mécontents du choix de leur maire de conclure une alliance avec Marine Le Pen.

Nicolas Dupont-Aignan avait aussi expliqué avoir reçu 2 400 nouveaux adhérents, au niveau national, dans son mouvement Debout la France depuis son choix de faire campagne en faveur de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle.