Présidentielle : à un mois du scrutin, la perspective d'un duel Macron-Le Pen se confirme, selon un sondage

Deux des onze candidats à l\'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, posent dans le cadre d\'une séance photo pour l\'Agence France-Presse.
Deux des onze candidats à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, posent dans le cadre d'une séance photo pour l'Agence France-Presse. (AFP)

Si le premier tour avait lieu dimanche, Emmanuel Macron et Marine Le Pen devanceraient nettement leurs concurrents, selon une enquête publiée jeudi. 

L'hypothèse d'un second tour opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen semble se préciser, à un mois de l'élection présidentielle. Si le premier tour avait lieu dimanche, le candidat d'En marche ! et celle du Front national devanceraient nettement leurs concurrents, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions*, publié jeudi 23 mars.

>> Comment lire les sondages comme un pro

>> Dix raisons de prendre les sondages avec des pincettes

Selon cette enquête, réalisée après le premier débat télévisé entre les cinq candidats les mieux placés dans les sondages, l'ancien ministre de l'Economie arriverait en tête au premier tour, avec 26% des intentions de vote. Il serait talonné par Marine Le Pen, qui recueille 25% des intentions de vote. Toujours empêtré dans ses affaires, François Fillon poursuit sa chute (-2 points), et arriverait troisième avec 18% des voix.

Hamon doublé par Mélenchon

A gauche, Benoît Hamon perd 1,5 point en deux semaines, quand Jean-Luc Mélenchon en gagne autant. Résultat : le candidat socialiste rétrograde en cinquième position (12,5%) et se fait doubler par le candidat de La France insoumise (13,5%). Aucun des six autres candidats n'atteint la barre symbolique des 5% dans ce sondage. 

Comme lors de la précédente enquête réalisée par Harris Interactive, les électeurs les plus décidés dans leur choix sont ceux de Marine Le Pen : 79% d'entre eux sont désormais "tout à fait sûrs" de voter pour la présidente du Front national. Au contraire, les électeurs de Benoît Hamon semblent hésiter de plus en plus : seuls 53% se disent certains de voter en faveur du candidat socialiste, contre 56% il y a un mois.

Macron donné largement en tête au second tour

Dans l'hypothèse d'un duel Macron-Le Pen au second tour, l'ancien ministre de l'Economie l'emporte très largement, en recueillant 65% des voix, contre 35% en faveur de la candidate d'extrême droite. Emmanuel Macron profite notamment de bons reports de voix de la part des électeurs de Benoît Hamon (71%). En revanche, l'électorat de François Fillon se montre divisé : 42% ont l'intention de voter pour Emmanuel Macron, 23% pour Marine Le Pen, et 35% sont tentés par l'abstention ou le vote blanc ou nul.

* Enquête réalisée en ligne du 21 au 22 mars 2017. Echantillon de 6 955 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus, comprenant un sous-échantillon de 6 383 inscrits sur les listes électorales. Méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne