Présidentielle 2017 : bilan de la campagne d'entre-deux tours

France 3

Comment Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont-ils mené leurs batailles depuis leur qualification au second tour de l'élection présidentielle ? Ratée pour certains, réussie pour d'autres, la campagne d'entre-deux tours aura en tout cas été très mouvementée. 

C'est Marine Le Pen qui avait pris l'avantage dès le lendemain du premier tour. Elle avait donné le tempo en repartant directement en campagne alors qu'Emmanuel Macron devait justifier sa soirée un peu trop festive à la Rotonde. La candidate FN la première a lancé la guerre des images d'entre-deux tours avec la séquence à l'usine Whirlpool qui restera l'un des temps forts de cette campagne. Mais après ce coup de communication réussi, le candidat d'"En Marche !" a finalement retourné l'affaire à son avantage. En tout cas, après un démarrage laborieux, Emmanuel Macron n'a pas laissé un instant de répit à sa rivale, mettant en scène des déplacements symboliques comme à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). 

Les deux candidats ne se sont pas fait de cadeaux

Ils ont en permanence ajusté leurs agendas presque heure par heure. Au fil des jours le ton est monté, les attaques verbales se sont multipliées, notamment lors des deux meetings du 1er mai à la Vilette et à Villepinte. Marine Le Pen a accusé son adversaire d'être le "candidat de la finance", Emmanuel Macron l'a qualifiée "d'héritière" et  l'a renvoyée aux origines de l'extrême-droite. Enfin, l'apothéose, le débat télévisé d'une violence encore jamais vue. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne