Présidentielle 2017 : après le débat, les partisans du Front national perdent espoir

France 2

Les soutiens y croient-ils encore ? Autour de la candidate FN, on commence à entendre des craintes, des critiques. Spécialement en Picardie, où elle a donné un meeting le 4 mai.

Un meeting aux allures de kermesse de campagne. Les militants sont juchés sur des meules de foin mais le coeur n'y est pas. Après le débat télévisé certains frontistes n'y croient plus. "J'étais un peu déçu du débat avec Macron", explique l'un d'entre eux. "En fait j'ai trouvé qu'elle a un peu trop attaqué Macron, j'espère juste que ça ne va pas lui porter préjudice." Un autre évoque un débat dont on n'a "pas sorti grand-chose", reconnaissant que "c'est un peu dommage." Plus optimiste, une autre sympathisante affirme que "si par malchance elle ne passe pas, ça passera dans cinq ans."

Le soutien, malgré tout

Ces doutes n'empêchent pas la ferveur quand Marine Le Pen arrive sur scène. La candidate se défend avec une anaphore dans laquelle elle énumère tous ceux qu'elle a représentés pendant ce débat. "J'ai été hier soir la veuve du paysan qui s'est suicidé. J'ai été ceux de nos compatriotes qui vivent dans des quartiers pourris par la délinquance. J'ai été la retraitée qui attend un logement social depuis des années", a-t-elle affirmé. Avant de quitter ce village de 230 habitants la candidate a enchaîné les selfies. L'image est symbolique : une dernière réunion publique dans les champs, loin de ce qu'elle appelle "l'élite parisienne".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne