Rappelée à l'ordre par le gouvernement, Ségolène Royal annonce son licenciement de son poste d'ambassadrice des pôles

franceinfo

Ségolène Royal a reçu une lettre la menaçant de suspension de ses fonctions d'ambassadrice des pôles pour cause d'indiscipline. L'ancienne ministre est un électron libre difficile à canaliser.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Nommée ambassadrice des pôles il y a deux ans par Emmanuel Macron, Ségolène Royal a annoncé elle-même son limogeage mardi 14 janvier. Elle a publié sur les réseaux sociaux la lettre que lui a envoyée le ministère des Affaires étrangères : "Il est envisagé de mettre fin à vos fonctions au regard de vos récentes prises de parole publiques qui mettent en cause la politique du gouvernement". Pour Ségolène Royal, ce document vaut licenciement.

Royal désormais dans l'opposition

Elle avait accusé l'exécutif, avec la réforme des retraites, "d'ajouter une crise à une autre crise", celle des "gilets jaunes", dénoncé le manque de vision du gouvernement, fustigé la concentration du pouvoir entre quelques mains. Un flot d'attaques qui lui a valu un rappel à l'ordre cinglant de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne. Outre ses reproches, deux députés de la majorité l'accusent d'avoir utilisé, à des fins personnelles, le budget assorti à ses fonctions d'ambassadrice. L'ancienne ministre va continuer à user de sa liberté d'expression.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne