Politique : un conseil de l'environnement juste avant les européennes

France 3

Le gouvernement annonce une accélération de sa politique d'environnement. Et ce à l'occasion du premier conseil de défense écologique. Un moyen pour certains de séduire les électeurs écologistes avant le scrutin de dimanche.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour le premier conseil de défense écologique jeudi 23 mai, le président de la République était entouré de 13 ministres. Objectif : montrer que l'environnement est l'affaire de tout le gouvernement. Parmi les premières mesures annoncées, l'abandon du projet de la Montagne d'or en Guyane. Un projet de mine d'or géante très contesté.

Des mesures opportunistes avant l'élection européenne ?

Autre décision, la création d'une vingtaine de réserves naturelles pour protéger le territoire, et la mise en place d'une consigne sur les emballages plastiques d'ici la fin de l'année. Des mesures insuffisantes pour Greenpeace : "Le gouvernement (...) n'a fait que radoter sur des engagements déjà connus. Et le double discours continue", estime l'ONG via son compte Twitter. A trois jours du scrutin européen, le gouvernement est accusé par l'opposition de draguer les électeurs écologistes. Ce dont se défend le Premier ministre.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne