Politique : quand ils reconnaissent leurs défauts

FRANCE INFO

Il arrive que, sur les plateaux de télévision, les personnalités politiques s'aventurent à confesser leurs défauts. Petit florilège.

"Vous avez mauvais caractère ?" À cette question du journaliste Jean-Michel Aphatie, Marion Maréchal-Le Pen a répondu clairement et avec le sourire : "Absolument, je suis insupportable." Même confession pour Alain Juppé dans l'émission "Thé ou Café" : "C'est vrai que je suis, dans la vie quotidienne, sans doute assez insupportable."

Différentes formulations, même constat

La formulation change pour Jean-Luc Mélenchon. Dans "Des paroles et des actes" sur France 2, ce dernier a déclaré : "Je ne dis pas que je suis parfait." Sur BFM TV, il a même affirmé : "Je ne suis pas colérique, je suis indigné." Emmanuel Macron se juge, quant à lui, "difficile à vivre." Sur TF1, Marine Le Pen a aussi répondu à la question : "Moi mon principal défaut est que je suis abrupte." Arnaud Montebourg est plus dans l'introspection en rétorquant : "C'est moi-même."

Vous êtes à nouveau en ligne