Pauvreté, hôpital : des retards qui fâchent

FRANCE 2

Après son plan hôpital, c'est son plan pauvreté que le gouvernement a décidé de reporter. Deux plans pourtant très attendus. Pourquoi Emmanuel Macron a-t-il décidé d'attendre ?

Ce devait être le volet social de la politique d'Emmanuel Macron, un signal fort envoyé à la gauche. Très attendu, le plan pauvreté devait comprendre des mesures sociales envers les plus défavorisés, alors que l'exécutif est régulièrement accusé de se préoccuper davantage des plus riches. Pourtant, le texte ne sera pas dévoilé la semaine prochaine : comme pour le plan santé, il faudra attendre septembre.

Une communication jugée désastreuse

Hier, le mercredi 4 juillet, Agnès Buzyn liait le report du plan pauvreté au football masculin. En effet, elle évoquait un président potentiellement indisponible si l'équipe de France se qualifiait pour les demi-finales de la Coupe du Monde. Une communication jugée désastreuse, et ce même dans les rangs de la majorité. Pour donner des gages aux associations, Emmanuel Macron a organisé aujourd'hui en urgence un déjeuner à l'Élysée. Lundi prochain, lors de son discours devant le Congrès, le président devrait évoquer le plan pauvreté, mais seulement dans les grandes lignes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne