Paris : la brasserie La Rotonde en partie incendiée, l'acte volontaire privilégié

franceinfo

Une enquête a été ouverte après l'incendie de la brasserie La Rotonde à Paris samedi 18 janvier. La piste criminelle est privilégiée. C'est dans ce restaurant qu'Emmanuel Macron avait fêté sa première place à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle.

Le feu a ravagé la partie terrasse du restaurant La Rotonde tôt samedi 18 janvier. L'argenterie et les nappes sont partiellement calcinées. La mythique brasserie parisienne a pu être sauvée grâce à l'arrivée rapide des pompiers. A 5 heures samedi matin, les gérants de La Rotonde ont été réveillés par l'alerte intrusion. Pour eux, il n'y a aucun doute, il s'agit d'un acte volontaire.

Accélérant découvert

"En théorie, ils ont cassé les vitres, ils ont envoyé quelque chose pour que ça brûle. Les caméras le prouvent, quelque chose est jeté et ça s'enflamme tout de suite ", confie Gérard Tafanel, co-gérant de la brasserie. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'incendie. Les premières constatations ont révélé la présence d'accélérant là où le feu est parti. La semaine d'avant, La Rotonde avait déjà été prise pour cible. Son bar à huîtres avait été endommagé. "On est obligé de fermer pour plusieurs semaines. On ne fait pas de politique. C'est un acte de lâcheté", pense Serge Tafanel, l'autre co-gérant. La Rotonde est connue pour être le restaurant où Emmanuel Macron avait fêté sa qualification au second tour de la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne