Opération séduction de Macron auprès des jeunes

Voir la vidéo

Le président Emmanuel Macron doit rencontrer plus de mille jeunes de Saône-et-Loire, jeudi 7 février, pour débattre avec eux.

Jeudi 7 février, le chef de l'État, qui enchaîne les débats depuis trois semaines, sera à Autun, en Saône-et-Loire. Emmanuel Macron fera face à plus d’un millier d'étudiants et de lycéens. Des jeunes qui attendent beaucoup de cette rencontre.

 Elea Bordalo et Grégoire Jarlot sont deux lycéens originaires d'Autun (Saône-et-Loire) s'apprêtent à rencontrer Emmanuel Macron. Après le bac, ils savent qu'ils devront quitter la région bourguignonne s'ils veulent poursuivre leurs études, un problème qu'ils souhaitent aborder avec le président. "On aimerait lui demander de l'aide pour notre formation, parce qu'on aime notre ville, on a envie d'y rester. On a envie de continuer notre engagement. Mais on a besoin de formations post-bac. On a besoin de pouvoir avoir un futur ici", explique Elea Bordalo, élève de 1ère S.

 Fracture territoriale

 Tous deux font partie du conseil des jeunes citoyens d'Autun. Ils s'inquiètent d'une fracture territoriale et ne veulent pas être des grands oubliés. "On peut quand même espérer répondre à cela de manière à ce que notre région puisse bénéficier de médecins, de professeurs...", déclare Grégoire Jarlot, élève de terminale ES. Jeudi après-midi, ils seront plus de 1 000 jeunes venus du Morvan à échanger avec le président.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne