Municipales 2020 : Emmanuel Macron face au risque de la dissidence

france 3

Emmanuel Macron n'a pas permis d'arrêter cette guerre entre les deux candidats LREM à la mairie de Paris, Cédric Villani et Benjamin Griveaux. La journaliste Anne Bourse est sur le plateau du 19/20 pour faire le point sur la situation.

Est-ce que cet événement fragilise le chef de l'État ? "C'est un affront pour le président. En montant au créneau si tard, le président de la République n'a non seulement pas stoppé Cédric Villani, mais il s'expose et Emmanuel Macron voit son autorité écornée, il n'a pas la main sur ses troupes. Une ministre me disait 'l'effet Macron est très relatif'", explique la journaliste Anne Bourse.

"Il pourrait y avoir un tiers de dissidence dans les 50 plus grandes villes de France"

Paris n'est pas un cas isolé, il y a d'autres dissidences dans d'autres villes. "Ce cafouillage parisien est certes un symbole, mais selon nos confrères des Échos, il pourrait y avoir un tiers de dissidence dans les 50 plus grandes villes de France. À Lyon (Rhône), à Villeurbanne (Rhône), à Metz (Moselle), à chaque fois le candidat officiel fait face à un adversaire de son propre camp. Sans parler de Biarritz (Pyrénées-Atlantique) où ce sont deux ministres qui s'opposent. Des situations locales qui montrent la faiblesse de la République en marche", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne