Moralisation de la vie politique : les propositions de Marine Le Pen et d'Emmanuel Macron

FRANCE 2

Durant le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron ce mercredi 3 mai, il aura notamment été question de la moralisation de la vie politique. Sur le plateau du 13 heures de France 2, Dominique Verdeilhan détaille ce que prévoient les deux candidats sur le sujet.

Que prévoient Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur la question de la moralisation de la vie politique ? "Les candidats en ont très peu parlé hier soir, mais ils sont au moins d'accord sur un point : réduire le nombre de parlementaires, à peu près dans les mêmes proportions, un tiers. À part cette proposition, Marine Le Pen est très absente sur cette question, elle souhaite avant tout, je cite : 'que les autorités chargées de la transparence soient indépendantes'", explique Dominique Verdeilhan.

"Mettre fin au népotisme"

Dans son programme, Emmanuel Macron a fait de la moralisation de la vie politique un de ses chantiers. "D'abord, en interdisant que des parlementaires emploient des proches ou de la famille comme collaborateurs, pour je cite : 'mettre fin au népotisme'. Ensuite, en imposant fiscalement tous les revenus perçus par les parlementaires. Enfin, en leur interdisant d'être en même temps conseil ou avocat", détaille le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne