Macron : son mouvement transpartisan agace son camp

France 2

Le mouvement "En marche !", lancé hier par le ministre de l'Économie divise. S'il est plutôt bien accueilli à droite, il divise dans son propre camp.

Le mouvement "En marche !", lancé hier par le ministre de l'Économie divise. S'il est plutôt bien accueilli à droite, il divise dans son propre camp. Au conseil des ministres franco-allemand ce matin, Emmanuel Macron affiche un large sourire.  Il vient de lancer son mouvement baptisé "En marche !", qui ne se veut ni de droite, ni de gauche. Manuel Valls ne peut s'empêcher de faire un petit rappel aux fondamentaux même si sur le fond, il est sur la même ligne.

Objectif : des dizaines de milliers d'adhérents

"Il y a forcément des forces politiques, il y a même une gauche, et même une droite. Mais nous savons aussi que ces perceptions ont changé, que les différences se sont estompées", précise le Premier ministre. Mais à gauche, l'initiative ne passe pas très bien. Pascale Boistard, la collègue d'Emmanuel Macron au gouvernement se moque de lui. Sur twitter, elle publie la chanson "Je marche seul" de Jean-Jacques Goldman. "S'il élargit l'espace de la gauche en parlant à des gens à qui on ne parle pas, ça peut être une bonne chose", explique prudent, Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS. À droite les proches d'Alain Juppé jubilent. Objectif d'Emmanuel Macron : des dizaines de milliers d'adhérents d'ici six mois. Contrairement aux partis politiques classiques, pas besoin de payer une cotisation pour s'inscrire. "En marche !" est financé uniquement par des donateurs privés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne