Les chasseurs, une manne électorale pour le parti de la majorité

FRANCE 3

Les députés doivent voter à la fin du mois de juin une loi de réforme de la chasse. Du côté du gouvernement, les chasseurs sont une cible privilégiée avant les élections municipales. 

À Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), 80 000 visiteurs et de nombreux chasseurs se sont donné rendez-vous. Cette année, le Salon de la chasse de la ville accueille aussi trois membres du gouvernement, et pour la première fois, un ministre de l'Agriculture a fait le déplacement. À un an des élections municipales, rien n'est laissé au hasard. D'abord, le prix du permis national de chasse a été réduit de moitié, il passe de 400 à 200 €. Puis, Didier Guillaume a prononcé un discours bienveillant: "Je ne connais pas un seul chasseur qui n'aime pas les animaux, je ne connais pas un seul chasseur qui ne soit pas un défenseur du bien-être animal".

5 millions d'électeurs

Les chasseurs représentent près de 5 millions d'électeurs, une manne électorale qu'Emmanuel Macron a toujours en tête. En 2017, déjà, le chef de l'État apparaissait sur une photo en compagnie de chasseurs, à la fin d'une battue, le week-end de ses 40 ans. Thierry Coste est l'homme qui murmure aux oreilles de la majorité, en tant que conseiller politique des chasseurs. Emmanuel Macron cible clairement les chasseurs, mais l'opération séduction n'a pas encore produit tous ses effets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne