Législatives : une nouvelle "énigme" électorale

France 3

Un sondage Ipsos indique que 61% des Français souhaitent qu'Emmanuel Macron n'ait pas de majorité absolue à l'Assemblée.

"Il y a quatre France. On l'a vu au premier tour de la présidentielle : Macron, Le Pen, Fillon et Mélenchon", rappelle Anne Rosencher dans le Grand Soir 3 ce lundi 8 mai. "Est-ce que les électeurs des Républicains qui ont voté Macron par défaut parce que le candidat Fillon les décevait énormément vont revenir dans leur camp d'origine ou donner une majorité au président  aux législatives ? C'est une énigme", estime la journaliste de L'Express.

Un président sans majorité absolue est tout à fait "imaginable", affirme Judith Waintraub, journaliste du Figaro.

Un vrai-faux renouvellement ?

"Il y a l'énigme des candidats de La République en marche d'Emmanuel Macron et leur qualité. Le non-cumul des mandats peut l'arranger parce qu'il y aura un renouvellement forcé et de nouveaux candidats dans tous les partis", ajoute Anne Rosencher.

"Le discours a changé au sein du parti d'Emmanuel Macron, qui a annoncé que finalement, parmi la moitié de candidats issus de la société civile, il pouvait y avoir des élus locaux, car ceux-ci travaillent aussi", précise Judith Waintraub.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne