Législatives : pas de candidat La République en marche face à Manuel Valls

France 2

Manuel Valls n'est finalement pas investi comme candidat de La République en marche pour les législatives. Il est néanmoins préservé, aucun candidat ne sera présenté contre lui.

Ce jeudi 11 mai, le cas Manuel Valls est tranché. La République en marche ne présentera pas de candidat face à lui, mais il ne sera pas non plus investi. Le parti d'Emmanuel Macron souhaite ménager l'ancien Premier ministre. "Nous voulons rassembler largement et ne pas donner l'impression d'humilier, de rejeter. À ce stade, nous n'investissons pas l'intéressé, mais nous ne lui opposons pas de candidate ou de candidat", a expliqué Richard Ferrand, secrétaire général de La République en marche.

Manuel Valls préservé 
Manuel Valls a réagi ce soir et se dit satisfait. "J'ai pris connaissance du choix d'En Marche. Je salue cette décision (...). C'est donc en homme libre que j'agis. J'appelle à se rassembler autour de ma candidature tous les réformistes, les progressistes, les Républicains, les démocrates", a déclaré l'ancien Premier ministre. Manuel Valls préservé, mais ses proches n'ont pas eu cette faveur. La demande d'investiture de Malek Boutih a été rejetée. Il aura même face à lui une candidature "En marche !". Même cas de figure pour Gilles Savary, député PS de la Gironde. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne