Législatives : la stratégie d'Emmanuel Macron pour attirer la droite

France 3

Emmanuel Macron espère toujours des ralliements du côté des Républicains. Pour le moment, c'est le statu quo. 

Emmanuel Macron a réussi à démembrer le Parti socialiste, il aimerait bien en faire autant avec les Républicains. "C'est ainsi que 149 circonscriptions ont été gelées dans l'espoir de ralliements venus de la droite et du centre. Mais pour l'instant, la droite résiste", explique Danielle Sportiello sur le plateau de France 3.

Macron veut un Premier ministre de droite

La droite est confortée par son électorat qui rêve d'en découdre et d'imposer une cohabitation à Emmanuel Macron. "La stratégie d'Emmanuel Macron est claire, il veut un Premier ministre de droite dans le but de créer une sorte d'appel d'air qui entraînerait des ralliements. On dit d'ailleurs qu'Édouard Philippe, député-maire du Havre (Seine-Maritime) et très proche d'Alain Juppé, est pressenti. On dit aussi qu'un accord pourrait être trouvé. En attendant, huit candidats proches d'Alain Juppé et Bruno le Maire sont ménagés par 'En Marche !' sans candidat de La République en marche face à eux. Le parti se donne jusqu'au 18 mai pour boucler ses investitures", conclut la journaliste.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne