Le quinquennat peut-il être sauvé par un "acte II" ?

France 2

Mercredi 12 juin, le Premier ministre va effectuer un discours de politique générale devant l'Assemblée nationale. L'événement doit lancer l’"acte 2" du quinquennat.

Édouard Philippe doit effectuer un discours de politique générale devant l'Assemblée nationale, mercredi 12 juin. On peut dire que le Premier ministre est triplement utile au président de la République. D'abord parce qu'il va porter les réformes, c'est important, et elles ne seront pas populaires. Le Premier ministre va continuer à siphonner la droite. Il a déjà commencé avec les élus et les électeurs.  

Changement de méthode en vue

Et puis, le cas échéant, Édouard Philippe va servir de fusible pour protéger le président de la République. Il a déjà sauvé sa tête après la crise des "gilets jaunes". L'effondrement de la droite aux élections européennes l'a, en quelque sorte, remis en selle. À lui de trouver les mots pour parler écologie, et surtout proximité avec les Français. Dans la méthode, le gouvernement entend être moins vertical et prendre le temps d'expliquer, explique Arnaud Boutet du service politique de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne