Le gouvernement retarde l'annonce du plan pauvreté

France 3

Initialement prévu le 9 juillet, l'annonce du report du plan pauvreté inquiète les associations. Le gouvernement peine à faire désenfler la polémique.

Les associations d'aide aux plus démunis ne décolèrent pas. Elles se disent très inquiètes du report du plan pauvreté d'Emmanuel Macron, initialement prévu le 9 juillet. "Le président de la République lui-même se dit 'c'est mon sujet, la lutte contre la pauvreté'. Ça c'est un signal fort", note Véronique Fayet, présidente du Secours catholique.

Des raisons encore obscures

Interrrogée sur les raisons de cette suspension, Agnès Buzin a mis en cause mercredi 4 juillet au matin la Coupe du monde en Russie. "Ça dépend peut-être aussi des matches de l'équipe de France (...). Nous verrons si l'équipe de France est en demi-finale", a-t-elle expliqué sur LCI. Des déclartions polémiques qui font réagir. La ministre de la santé s'est alors ravisée jeudi 5 juillet, invoquant "des arbitrages". L'opposition dénonce, elle, des problèmes de financements. "Le gouvernement n'arrive pas à boucler son budget. il va chercher des économies là où il en a le plus besoin", affirme Valérie Rabault, présidente du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne