Le débat présidentiel vu par les militants des deux camps

Hier, mercredi 3 mai, Marine Le Pen et Emmanuel Macron s’affrontaient à la télévision lors du traditionnel débat de l'entre-deux-tours. Qu’ont retenu les soutiens dans les deux camps ?

Chez Emmanuel Macron, on avait vu les choses en grand. Hier soir, quelques 600 sympathisants ont suivi le débat dans une brasserie au cœur de Paris. Beaucoup sont surpris par l’agressivité de Marine Le Pen. "Elle divise, elle distingue, elle pointe du doigt, elle fait des approximations énormes en matière économique et sociale", lance un soutien du candidat d’En Marche. Des applaudissements, des rires, Emmanuel Macron est jugé beaucoup plus convaincant. "Il a mis Marine Le Pen face à ses contradictions, on a vu que c’était une litanie d’attaques et de mensonges, auxquels il a ailleurs très bien répondu", selon un soutien d’Emmanuel Macron.

« Macron candidat de l’oligarchie »

Ambiance plus calme dans le QG de Marine Le Pen où quelques dizaines de militants étaient réunis. Sans surprise, pour eux, c’est la candidate FN qui s’est imposée. "Je pense qu’elle s’en sort très bien puisqu’elle arrive à rétablir la vérité sur Macron qui est le candidat de l’oligarchie, de la finance", affirme un soutien de la candidate du Front national. "J’ai trouvé monsieur Macron très arrogant, insolent même, il perd un peu ses nerfs", selon une femme interrogée sur place. En fin de soirée, Marine Le Pen est accueillie en héroïne par ses soutiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne