L'Elysée publie la "charte de transparence" sur le statut de Première dame de Brigitte Macron

Brigitte Macron lors du sommet du G20 à Hambourg (Allemagne), le 8 juillet 2017.
Brigitte Macron lors du sommet du G20 à Hambourg (Allemagne), le 8 juillet 2017. (AFP)

Ce texte, qui précise le rôle et les thèmes d'actions attribués à la Première dame, "ne vaut que pour Brigitte Macron et pour la durée du mandat d'Emmanuel Macron".

L'Elysée a publié, lundi 21 août, la "charte de transparence relative au statut du conjoint de chef de l'Etat". Ce texte précise le rôle, les thèmes d'actions et les moyens attribués à la Première dame, Brigitte Macron. "Il ne s'agit pas d'un statut juridique mais d'un engagement, qui ne vaut que pour Brigitte Macron et pour la durée du mandat d'Emmanuel Macron, et qui ne sera pas contraignant pour ses successeurs ni leurs conjoints", a précisé à l'AFP l'entourage de l'épouse du président.

Selon cette charte de transparence, la Première dame "assure la représentation de la France, aux côtés du président de la République, lors des sommets et réunions internationales". Elle répond en outre "aux sollicitations des Français et des personnalités françaises et étrangères qui souhaitent la rencontrer". Elle est enfin chargée de "superviser la tenue des manifestations et réceptions officielles au sein du palais de l’Elysée" et de "soutenir, par son parrainage ou sa présence, des manifestations à caractère caritatif, culturel ou social ou qui participent au rayonnement international de la France".

Les coûts liés à cette fonction seront contrôlés par la Cour des comptes

Brigitte Macron ne bénéficie "d’aucune rémunération" en tant que Première dame et ne "dispose pas de frais de représentation" ni "d'aucun budget propre". "Pour exercer ses missions, elle peut s’appuyer sur le cabinet du président de la République", précise la charte de transparence. A ce titre, deux conseillers du président "sont spécifiquement mis à sa disposition" : "un conseiller spécial qui assure la fonction de directeur du cabinet de Brigitte Macron" et "un conseiller qui exerce la fonction de chef de cabinet". Un secrétariat est également mis à sa disposition.

"Les moyens financiers nécessaires à l’exercice de cette fonction figurent dans le budget de la présidence, ajoute le texte mis en ligne sur le site de l'Elysée. Les coûts de fonctionnement associés au conjoint du chef de l’Etat feront l’objet d’une présentation transparente dans la comptabilité analytique de l’Elysée, soumise au contrôle de la Cour des comptes qui en rendra compte publiquement par un rapport spécifique."

Vous êtes à nouveau en ligne