ISF : la proposition de députés La République en marche qui fait débat

FRANCE 2

Une vingtaine de députés de la majorité propose de remettre l'Impôt sur la fortune sur la table.

"L'objectif est de faire en sorte que les contribuables qui s'acquittaient de l'ISF, s'ils n'investissent pas au capital des entreprises, soient taxés", explique François Jolivet, député La République en marche de l'Indre. Un ISF d'un nouveau type pourrait être rétabli. Soit le contribuable pourrait décider de payer de manière classique son impôt à l'État, soit il pourrait investir dans une PME. S'il investit 20 000 euros, il serait exonéré de 20 000 euros sur le montant de son impôt sans plafond.

"Les PME, on a besoin d'être boostées"

Un dispositif équivalent en 2017 a été supprimé, au grand regret de l'opposition. "On aurait dû nous écouter, on n'en serait pas là aujourd'hui", se désolé Christine Pirès-Beaune, députée PS du Puy-de-Dôme. À droite, on déplore que l'ISF puisse être rétabli. "Il fallait réduire la fiscalité dans notre pays, on est dans un jeu de gribouille de la part du gouvernement", déclare Olivier Marleix, député Républicain de l'Eure-et-Loir. Du côté des entreprises, les patrons y semblent favorables. "Les PME, on a besoin d'être boostées. Toutes les possibilités pour nous aider à recruter et se développer, tout est bon à prendre", explique Laetitia Alcover, directrice générale de Kang.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne