Impôts : l'ISF-PME, un dispositif miracle pour taxer les grandes fortunes ?

FRANCE 2

Des députés La République en marche proposent de taxer les grandes fortunes qui n'investissent pas dans les PME. Une mesure similaire à celle qui a existé jusqu'en 2017.

L'ISF (impôt de solidarité sur la fortune) reste un sujet de crispation dans la contestation des "gilets jaunes" mais aussi lors du grand débat national. C'est pour cela que quelques députés de la majorité pensent à instaurer un impôt sur la fortune pour les plus riches qui n'investiraient pas dans les PME. Un ISF-PME qui a existé entre 2007 et 2017. "On peut même dire que ça a très bien marché", explique Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.

580 millions investis en 2017

"Des entreprises bien connues, comme Meetic, Sarenza ou Deezer ont pu grandir grâce à l'argent investi dans ce dispositif fiscal. Les montants drainés vers ces jeunes pousses, des entreprises de moins de sept ans et innovantes, ont doublé en cinq ans. 580 millions d'euros en 2017. Les riches épargnants pouvaient déduire de leur impôt sur la fortune 50% de leur investissement dans la limite de 45 000 euros", rappelle le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne