"Humilité" : le maître-mot au lendemain du second tour

FRANCEINFO

Au lendemain des élections législatives, l'ampleur de l'abstention, 57,4%, relativise la victoire de La République en marche, et incite à la modestie.

Jamais des législatives n’avaient si peu attiré les électeurs depuis 1958, avec une participation de seulement 42,64 % des électeurs inscrits. "On a eu l'occasion de le dire, je crois que Monsieur Macron doit faire preuve d'humilité", a estimé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Son conseil a bien été écouté par les équipes de la République en Marche. "Le résultat du premier tour, aussi bon soit-il, doit pourtant nous inviter à l'humilité et à la responsabilité", a déclaré Catherine Barbaroux, présidente de La République En Marche le 11 juin dernier, au lendemain du premier tour.

Hu-mi-li-té

"Le gouvernement abordera les prochains mois avec une grande humilité", a assuré le Premier ministre Édouard Philippe dimanche 18 juin. "Hu-mi-li-té" : tout le monde a bien été briefé. Stanislas Guerini, député LREM élu dans la 3e circonscription de Paris, a également commenté les résultats des législatives avec cet élément de langage sur la matinale de Franceinfo : "Ça doit nous conduire à aborder cette mandature avec humilité".

Vous êtes à nouveau en ligne