Hôpital : "Sur les salaires, l'Etat n'a pas le choix"

franceinfo

Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux "Echos", commente les enjeux du plan santé que prépare le gouvernement pour cet été dans le 23h de franceinfo mardi 19 mai.

"Il y a eu beaucoup de plans pour l’hôpital ces dernières années. Mais on est à un moment charnière. Avec cette crise du coronavirus, on a vu des changements à l’hôpital à une vitesse inimaginable", estime Etienne Lefebvre. Et le rédacteur en chef aux Echos de détailler : "On a vu des médecins hospitaliers travailler en bonne collaboration avec des médecins libéraux, on a vu des hôpitaux travailler en bonne collaboration avec des cliniques privées. On a vu des dizaines de milliers de patients pris en charge à leur domicile avec un suivi à distance très efficace. Même chose pour la téléconsultation qui a explosé et on a réussi à éviter l’afflux redouté aux urgences".

300 euros de plus par mois pour les infirmières

"Il faut réussir à continuer toutes ces choses extraordinaires en période ordinaire, mais il y a la question des moyens qui va se poser", souligne le journaliste. 

"L’Etat s’apprête à épurer la dette de la sécurité sociale. Il va lui redonner de l’oxygène et reprendre la dette des hôpitaux. Il s’est engagé à revenir à la moyenne des salaires de l’UE, soit 300 euros de plus par mois pour les infirmières. Il y a des pénuries de soignants de toute façon, donc il n’a pas le choix", conclut Etienne Lefebvre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne