Harkis : Ongles, un village qui n'oublie pas

FRANCE 2

Ce mardi 25 septembre est la journée nationale d'hommages aux harkis. Une enveloppe de 40 millions d'euros est débloquée pour la réparation des victimes. De nombreux villages font un travail de mémoire pour ne pas oublier. 

À Ongles (Alpes-de-Haute-Provence), ils marchent sur les traces des harkis. Une classe de Terminale est en visite dans ce petit village où 25 anciens supplétifs de l'armée française en Algérie ont trouvé refuse en septembre 1962. Belkacem Gueroui est lui-même fils de harki. Il raconte aux élèves les conditions de vie extrêmes de l'époque. À Ongles, les 133 harkis et leurs familles sont tous repartis après quelques années. Le village a ensuite accueilli un centre de formation pour les enfants de harkis jusqu'en 1971. 

Une "Maison de mémoire" unique en France

Une histoire retracée dans une exposition permanente depuis 2008. Cette "Maison de mémoire" consacrée aux harkis est un lieu unique en France. Cette journée nationale de mémoire aux harkis résonnera longtemps dans la mémoire de ces lycéens. Dans ce village, on a choisi de ne rien oublier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne