Gouvernement Macron : une exigence de transparence

France 3

Emmanuel Macron veut un gouvernement irréprochable. Pas question de se retrouver face au scandale de Jérôme Cahuzac, le ministre du budget condamné pour fraude fiscale. Il fait donc procéder à des vérifications.

La publication du gouvernement d'Édouard Philippe se fait attendre par souci de transparence, conformément aux engagements de moralisation de la vie publique souhaités par Emmanuel Macron. L’actuel président de la République était aux premières loges ces cinq dernières années. Il a vécu la phobie administrative de Thomas Thévenoud ou encore l'affaire Cahuzac alors ministre du Budget. Un compte caché et un quinquennat gâché pour François Hollande. De loi en loi, la transparence s'impose aux élus et actuellement aux ministres avant nomination.

Tout est épluché

La situation fiscale et patrimoniale des ministrables est entre les mains de la direction générale des finances publiques et de la haute autorité pour la transparence de la vie publique. Tout est épluché : déclaration d'impôts, comptes bancaires et éventuels biens immobiliers. Sont recherchés parmi les CV les risques potentiels de conflit d'intérêts. Vérifications qui peuvent permettre d'éviter un Thévenoud, mais pas forcément un Cahuzac. Ironie du sort, lorsqu'il était député, Édouard Philippe n'était pas favorable aux lois sur la transparence et avait négligé sa déclaration de patrimoine. Depuis, il a régularisé sa situation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne