Georges Pompidou, un héritage qui fait l’unanimité politique

FRANCE 3

Georges Pompidou a été élu président de la République il y a cinquante ans. Ses héritiers politiques lui rendent un hommage unanime.

Le centre Pompidou à Paris est le symbole d'un quinquennat marqué du sceau de la modernité. Georges Pompidou a fait son entrée à l'Élysée le 20 juin 1969. Il a succédé au général de Gaulle, marquant une rupture avec son prédécesseur tout en gardant une filiation. Un équilibre politique qui a servi de leçon à ses successeurs de la Ve République, comme Nicolas Sarkozy.

Sarkozy, Hollande et Macron louent son action

"Tous les présidents de la Ve République furent confrontés aux mêmes dilemmes : comment être fidèle à celui qui vous a initié, aidé, vous a nommé et en même temps ne pas subir l'usure de votre prédécesseur et renouveler son message", explique celui qui a présidé la France entre 2007 et 2012. François Hollande loue son rapport au public, lui qui a été l'un des premiers à introduire des caméras dans son quotidien. "Ce qui m'a intéressé dans la figure de Pompidou, c'était sa conception de l'exercice de la fonction présidentielle, c'est lui qui est, d'une certaine façon, l'inventeur de la présidence normale", détaillait-il le 20 juin 2019 pour La Montagne. Emmanuel Macron lui rend également hommage à l'occasion du 50e anniversaire de son élection. "Ce fut un moment de la vie du pays qui correspond à cette capacité à embrasser la modernité", loue l'actuel chef de l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne