Fort de Brégançon : lieu de villégiature et de diplomatie

France 2

Lundi 19 aout, Vladimir Poutine sera reçu par Emmanuel Macron au fort de Brégançon (Var). Une résidence de vacances présidentielles dans laquelle s'invitent la politique et les grands de ce monde.

Depuis les années 1980, le fort de Brégançon (Var) est le théâtre de rencontres au sommet. La résidence d'été des présidents est d'abord un outil diplomatique. En 1985, François Mitterrand est le premier à inviter un dirigeant étranger. La visite d'Helmut Kohl aboutit à établir un téléphone rouge entre Paris et Berlin. Puis Jacques Chirac reçoit Abdelaziz Bouteflika en 2004 pour sceller la réconciliation franco-algérienne. Puis c'est au tour de Nicolas Sarkozy d'accueillir la cheffe de la diplomatie américaine. Enfin en 2018, Emmanuel Macron écoute Theresa May vendre le Brexit. Le fort de Brégançon permet de nouer des liens moins formels.

"Se parler les yeux dans les yeux"

"Les chefs d'État peuvent se parler les yeux dans les yeux. Ils se regardent en face, il n'y a pas ces entourages pléthoriques, il n'y a pas les médias à quelques centaines de mètres, ils sont isolés", analyse le journaliste politique Patrice Duhamel. Lundi 19 aout, Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lors d'un diner. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne