Européennes : l'opposition vent debout contre Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est de plus en plus présent dans la campagne des élections européennes. Mais l'opposition s'agace, il est accusé de vouloir rejouer le match avec Marine Le Pen. Le décryptage de Danielle Sportiello.

Dans la semaine, Emmanuel Macron, avait déclaré qu'il ferait "tout pour empêcher Marine Le Pen de gagner le 26 mai" les élections européennes. Le patron des Républicains, Laurent Wauquiez, lui a répondu dimanche 12 mai sur TF1. "Ce n'est pas un troisième tour de l'élection présidentielle, cette fois-ci, les Français ont le choix. Emmanuel Macron explique que son seul but est d'éliminer Marine Le Pen. Elle explique que son seul objectif est de battre Emmanuel Macron, ça n'a pas de sens", a-t-il tancé. La journaliste du service politique de France 3 Danielle Sportiello précise que l'homme fort des Républicains avait ensuite haussé le ton. LR a peur que ses électeurs soient "aspirés" par La République en marche.

Les écologistes aussi en colère

Mais dans le parti, plusieurs personnalités ont déclaré qu'ils resteraient, à l'image de Christian Estrosi. Jean-Pierre Raffarin a été plus paradoxal, précise la journaliste. Il soutient la liste LREM pour les européennes, mais pas Macron. "Ça ne veut pas dire qu'on soutient Macron si on vote pour la liste LREM", a-t-il argué.
Les écologistes ciblent aussi Emmanuel Macron surtout après ses annonces le 6 mai afin de protéger la diversité. Yannick Jadot, l'invité de "Dimanche en politique" sur France 3, a déclaré : "Ils ont une liste avec le poison, l'anti-poison, les pro-glyphosate, les anti-glyphosate, les pro-chasse, les anti-chasse… C'est le : en même temps du rien". Nicolas Hulot, lui, a déclaré qu'il ne savait pas pour qui il votera.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne