Europe : l'ancien ministre Thierry Breton nouveau candidat de l'Élysée

FRANCE 3

Après l'échec de la candidature française de Sylvie Goulard à la Comission européenne, Paris propose Thierry Breton comme nouveau candidat, jeudi 24 octobre, ancien ministre des Finances et PDG de plusieurs groupes industriels. Les précisions du journaliste Julien Gasparutto, en duplex depuis l'Élysée, à Paris.

La candidature française de Thierry Breton à la Commission européenne, proposée jeudi 24 octobre par l'Élysée, pourrait poser quelques questions. "Depuis dix ans, Thierry Breton est à la tête d'Atos, l'un des géants mondiaux du numérique. S'il obtient ce poste de commissaire, il aura le secteur du numérique dans son portefeuille. Depuis jeudi matin, l'opposition, la France insoumise et EELV notamment, alertent sur un possible risque de conflit d'intérêts. À l'Élysée, on répond que cette situation s'est déjà présentée en 2005, lorsque Thierry Breton avait été nommé ministre de l'Économie après avoir dirigé des grands groupes comme France Télécom ou Thomson", rapporte le journaliste Julien Gasparutto, en duplex depuis l'Élysée, à Paris.

Soutien de Macron en 2017

"À l'époque, il avait fait preuve d'une extrême rigueur à ne pas s'impliquer personnellement dans les dossiers concernant ses entreprises. Dans l'entourage du chef de l'État, on indique au contraire que toute cette expérience est un atout : ancien ministre, capitaine d'industrie, Européen convaincu... C'est 'un homme d'action et de terrain, et pas un bureaucrate', souligne une conseillère. Un homme qui a également apporté son soutien à Emmanuel Macron dès 2017 ; un détail qui a sans doute pesé dans cette décision très politique", conclut Julien Gasparutto.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne