Entre émotion, respect et gravité, la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron

FRANCE 3

En direct de l'Élysée, Anne Bourse fait le point sur la cérémonie d'investiture de ce dimanche 14 mai. 

"Ce qui ressort de cette cérémonie, c'est à la fois l'émotion, le respect et la gravité tout au long de cette matinée, ainsi que le respect de François Hollande et Emmanuel Macron", témoigne Anne Bourse en direct du palais de l'Élysée. "Les deux hommes se sont entretenus pendant près d'une heure dans le bureau présidentiel, et puis il y a eu cette poignée de main extrêmement appuyée qui a duré très longtemps lorsque Emmanuel Macron a raccompagné François Hollande."

Rendez-vous avec l'amiral Bernard Rogel

Pour l'un, le départ est difficile, pour l'autre, il va falloir passer de la conquête à l'exercice du pouvoir. "Emmanuel Macron était emprunt de gravité, il a d'ailleurs dit qu'il serait au travail dès ce soir", relate la journaliste, ajoutant que le chef de l'État a beaucoup de retard. "Il est toujours ici à l'Élysée, viendra ensuite sa remontée des Champs-Élysées. Il reviendra ensuite pour un déjeuner avec ses proches, avant un autre rendez-vous très important à 14h30 avec son chef d'état-major particulier, l'amiral Bernard Rogel", précise Anne Bourse.

Vous êtes à nouveau en ligne