Emmanuel Macron compte s'adresser aux Français une à deux fois par mois dans les médias

Emmanuel Macron, le 23 août 2017, à Salzbourg (Autriche).
Emmanuel Macron, le 23 août 2017, à Salzbourg (Autriche). (FRANZ NEUMAYR / AFP)

Jusque-là, Emmanuel Macron ne s'exprimait que rarement et refusait de répondre aux questions des journalistes sur sa politique générale. 

Emmanuel Macron voulait sacraliser la parole présidentielle en ne s'adressant que rarement aux médias. Il fait désormais machine arrière. Le président de la République a confié à plusieurs journalistes qu'il comptait désormais s'adresser aux Français une ou deux fois par mois, peut-être à la radio.

Lors de ses déplacements, Emmanuel Macron refusait jusque-là de répondre aux questions des journalistes ne portant pas directement sur l'objet de ses visites. Le plus souvent, il préférait publier des déclarations sur les réseaux sociaux. Il avait aussi annulé l'interview télévisée traditionnelle du 14-Juillet et n'a tenu depuis son arrivée aucune conférence de presse en France, sauf lors de visites de chefs d'Etat étrangers où les journalistes n'ont généralement droit qu'à une ou deux questions par pays.

Une préférence pour la radio

Selon L'Obs, Le Monde et Ouest-France, conviés à bord de l'avion présidentiel lors d'un voyage entre Salzbourg et Bucarest, Emmanuel Macron choisira la radio pour s'exprimer. Un média qui a l'avantage de toucher un public large et populaire, selon lui. Il devrait accorder aussi quelques interviews ponctuelles à la presse écrite et à la télévision.

En invitant les journalistes de ces trois journaux à bord du Falcon, il a aussi rompu avec la règle jusqu'ici martelée par l'Elysée de ne jamais faire du "off". Dans ces entretiens, les journalistes conviés peuvent rendre compte de la substance de ce que leur dit leur interlocuteur mais sans le citer directement ni révéler qui leur a parlé. Ils doivent utiliser des formules du type "selon son entourage".