Emmanuel Macron : "Je ne suis pas arrogant, je suis déterminé"

Emmanuel Macron prononce un discours à la Foire du livre de Francfort (Allemagne), le 10 octobre 2017.
Emmanuel Macron prononce un discours à la Foire du livre de Francfort (Allemagne), le 10 octobre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le président a critiqué "l'envie qui paralyse" la France, dans un entretien à l'hebdamodaire allemand "Der Spiegel".

Le président français Emmanuel Macron a assuré dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel (en anglais), vendredi 13 octobre, qu'il n'était "pas arrogant" mais "déterminé" à mener ses réformes. Le chef de l'Etat répondait à une question sur ses déclarations critiquant "les fainéants" et les salariés grévistes qui "foutent le bordel""On me repproche cela depuis que j'ai commencé la politique, a balayé Emmanuel Macron. Je ne suis pas arrogant vis à vis des Français, je suis déterminé." "J'aime mon pays et les Français. (...) C'est mon travail quotidien de me battre pour mes compatriotes, a-t-il ajouté. Mais aussi de ne pas succomber à la démagogie et aux mensonges."

Der Spiegel a également interrogé Emmanuel Macron sur la suppression de l'impôt sur la fortune. "J'assume totalement cette décision, a répondu le chef de l'Etat. Je veux que les jeunes gens de notre pays puissent avoir du succès - que ce soit dans leur famille, en tant qu'artiste ou en créant une entreprise." "Je refuse de céder au triste réflexe français de la jalousie parce que cette jalousie paralyse notre pays, a-t-il poursuivi. Nous ne pouvons pas créer d'emploi sans entrepreneurs, l'Etat ne peut pas créer d'emploi par décret."