DIRECT. Regardez les analyses et les réactions de la première interview télévisée d'Emmanuel Macron

Ce direct est terminé.

Le chef de l'Etat, attendu sur de nombreux sujets, voulait "expliquer son action" après cinq mois de pouvoir.

Cinq mois après sa victoire à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a accordé, dimanche 15 octobre, son premier entretien à la télévision. Le chef de l'Etat est interrogé par Anne-Claire Coudray, Gilles Bouleau et David Pujadas à partir de 20h05 sur TF1.

Un entretien pour "expliquer son action". Après avoir refusé de se plier au traditionnel exercice de l'interview du 14-Juillet, Emmanuel Macron a cette fois-ci décidé de s'adresser aux Français par le biais d'un entretien télévisé. Selon le président du groupe LREM au Sénat, François Patriat, cité par le JDD, cette intervention devait lui permettre de "redonner une perspective, retracer le chemin parcouru en expliquant qu'il a tenu ses engagements".

Une intervention très préparée. Pour son premier vrai passage sur le gril médiatique depuis sa prise de fonctions, Emmanuel Macron n'a mis de côté aucun détail. Le Parisien rapporte qu'il s'est entretenu samedi avec Edouard Philippe, avant de lister avec les membres de son cabinet toutes les questions susceptibles de lui être posées "pour n'en laisser aucune au hasard".

Un président attendu sur de nombreux sujets. L'interview était organisée en trois parties (exercice du pouvoir, questions économiques et sociales, puis politique internationale et Europe), lors desquelles le chef de l'Etat s'est s'exprimé sur de nombreux sujets. Il a ainsi tenté de démontrer qu'il n'est pas le "président des riches" dépeint par ses opposants, ou encore tenté d'éteindre les polémiques liées à certaines de ses sorties verbales.

Vous êtes à nouveau en ligne