Plan contre la radicalisation, police de sécurité, embauches... Revivez les annonces d'Emmanuel Macron aux forces de l’ordre

Le président français Emmanuel Macron prononce un discours devant les préfets, au palais de l\'Elysée, à Paris, le 5 septembre 2017.
Le président français Emmanuel Macron prononce un discours devant les préfets, au palais de l'Elysée, à Paris, le 5 septembre 2017. (ETIENNE LAURENT / AFO / AFP)

Le président de la République a réuni la police et la gendarmerie, mercredi, au palais de l’Elysée à Paris.

Emmanuel Macron a prononcé un discours sur la politique de sécurité face aux représentants des forces de l'ordre, mercredi 18 octobre au palais de l'Elysée, à Paris. Une intervention sur fond de menace terroriste et de grogne policière que vous pouvez voir en direct sur notre site franceinfo.fr.  

 "Treize attentats ont été déjoués depuis le début de l'année." Emmanuel Macron a salué le travail des forces de l'ordre lors de son discours. Les "treize attentats déjoués" ont permis de sauver "des dizaines, voire des centaines de vie". Il a également rappelé que "la lutte contre le terrorisme demande une communication horizontale en instantané", et que les informations doivent être partagées.

Une police plus proche des concitoyens. C'était l'une de ses principales promesses de campagne. Le chef de l’Etat a développé son souhait de mettre en place une police de sécurité du quotidien (PSQ). "Ce n'est pas le retour à la police de proximité, a-t-il précisé. L'insécurité ne sera bien pas combattue si les forces de sécurité ne sont pas bien intégrées aux populations." Emmanuel Macron a précisé que la concertation sur cette "police de sécurité du quotidien", qui entrera en vigueur début 2018, commencera dès lundi 23 octobre.

 Améliorer le renseignement. Emmanuel Macron a expliqué vouloir améliorer le recueil et l'exploitation du renseignement. "Sept décrets ont été publiés en août" en ce sens, a-t-il rappelé. Le chef de l'Etat a aussi annoncé un nouveau plan national contre la radicalisation pour le mois de décembre. Dix mille policiers vont être embauchés en cinq ans et 1 870 militaires seront recrutés dès 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne